Actualités et temps forts

Génération Z et baby-boomers : que pensent-ils du travail hybride ?

Depuis le COVID, il n’existe plus de normalité en matière de conditions de travail.  

La plupart des interactions étant devenues numérisées, on constate que le travail hybride a un impact différent sur les générations. Qu’il s’agisse des employés de bureau ou des télétravailleurs, que pensent les différentes générations du travail hybride ?  

Quel est l’impact du travail hybride sur les jeunes générations ?

Les collaborateurs de la génération du millénaire et de la génération Z semblent s’être adaptés au travail hybride avec facilité, et beaucoup s’épanouissent dans un environnement domestique. En fait, nos recherches ont montré que 62 % des 18-25 ans ont été promus pendant la pandémie, contre 13 % de leurs collègues âgés de 56 ans et plus. 

Cette génération est-elle confrontée à des défis dans le monde de la flexibilité ? Il semble que non : 70 % des collaborateurs de la génération Z déclarent que l’évolution des conditions de travail a amélioré leurs relations personnelles avec leurs collègues et qu’ils sont plus optimistes quant à leur vie professionnelle. 

Qu’en est-il des baby boomers ?

Dans le même temps, les baby-boomers ressentent tout le contraire. Le travail à domicile donne à cette génération le sentiment d’être plus isolée, moins écoutée et plus pessimiste. Seuls 30 % d’entre eux affirment que le travail hybride a amélioré les relations avec leurs collègues. Et ils ne sont pas plus nombreux à penser que la productivité des collaborateurs a augmenté avec l’introduction du télétravail. 

En réalité, ces chiffres ne sont pas une surprise quand on se souvient que cette génération a passé la majeure partie de sa carrière à travailler dans un bureau. Cela ne veut pas dire que leur mentalité n’évoluera pas, mais les résultats de l’étude sont éloquents : les collègues de plus de 56 ans doivent être soutenus et bénéficier des opportunités adéquates pour adopter de nouvelles méthodes de travail et réussir dans notre monde de la flexibilité. 

Comment les entreprises peuvent-elles garantir que tout le monde s’épanouit ?

Pour les entreprises qui tentent de redéfinir les méthodes de travail, il peut être difficile de répondre aux besoins générationnels très différents de leurs collaborateurs. Et ce, avant même d’envisager d’autres défis, comme la location d’espaces de bureaux vides et la possibilité de contrôler leurs performances et leurs niveaux de productivité. 

Par où devraient-elles commencer ? L’enquête révèle que des liens personnels forts sur le lieu de travail entraînent de meilleures performances en équipe. Ainsi, pour combler ce fossé générationnel et stimuler la productivité, les employeurs doivent aider leurs équipes à établir des liens sociaux qui favorisent la collaboration et une culture d’entreprise. 

C’est à ce stade que la technologie entre en jeu et que la démarche est engagée. 60 % des entreprises investissent dans de nouvelles plates-formes numériques pour leurs collaborateurs, et 80 % d’entre elles affirment que la productivité motive principalement ces investissements. 

Ainsi, soutenus par des plates-formes conçues pour aider les collaborateurs à se connecter personnellement, espérons que le travail hybride parviendra à faire le bonheur de tous. Après tout, nous voici à l’ère de l’entreprise hybride. 

Venez consulter notre précédent blog sur le travail à distance ici.

Le travail hybride a-t-il eu un impact sur vous ? Supprimez les barrières en découvrant nos solutions pour le télétravail. 

Related Articles

Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.