Actualités et temps forts Espace de travail numérique Multi-cloud

Entre maîtrise des coûts et innovation, les DSI marchent sur le fil

Après le choc, la réactivité, puis la résilience… la crise a fait bouger les lignes des entreprises, conduisant les DSI à revêtir de nouveaux habits. En effet, en accélérant l’usage des espaces de travail numériques, la crise sanitaire a démultiplié les migrations des entreprises vers le cloud, public ou privé, poussant les DSI à moderniser rapidement leurs outils. Le temps de l’urgence étant passé, l’heure est venue pour les DSI de se projeter dans l’avenir et de miser sur l’innovation des infrastructures informatiques. Mais comment concilier élan d’innovation et maîtrise budgétaire ?

Dans ce cadre, VMware a invité des dirigeants et des DSI à venir témoigner de leurs expériences lors d’un webinar réalisé en partenariat avec BFM sur le thème : « DSI : ne soyez plus dans l’urgence. Reprenez le contrôle de vos coûts !». Transformation digitale, gestion des risques et des coûts associés à l’accélération de la migration vers le cloud, modernisation des applications, redéfinition de l’espace de travail numérique et maîtrise de la sécurité dans le cloud…, de nombreuses thématiques ont été abordées et ont permis aux intervenants de partager leur vision ainsi que leurs bonnes pratiques liées à la crise. Parmi eux, Jean-Jacques Morris, FinOps Manager Public Cloud chez Thales, Eric Marin, Directeur Technique de VMware France, Erwan Montaux, Directeur Grandes Entreprises, Secteur Public chez Intel France, Charles Ragot, Directeur Infrastructures IT pour CDC Habitat et Fabrice Mazars, Consultant Stratégie IT chez VMware France.

Retour sur les principaux enseignements pour permettre aux DSI de reprendre le contrôle de leurs budgets sans freiner l’innovation.

Maîtriser les coûts de son infrastructure

 

Avant de faire le grand saut dans le cloud public, les entreprises doivent privilégier des étapes intermédiaires et moderniser leur cloud privé. Chez Thales, les solutions legacy, traitant des données sensibles du groupe, résident dans un cloud privé. Cependant depuis 2017, le groupe migre une partie de ses solutions vers le cloud public autour d’AWS et Google. Et sur le cloud, « si les coûts ne sont pas strictement suivis, ils augmentent de façon exponentielle. Il faut identifier où se trouve le gaspillage et bien connaître les besoins clients notamment en ce qui concerne la haute disponibilité et la haute performance » constate Jacques Morris. Dès lors, l’optimisation des coûts de l’entreprise passe par le bon dimensionnement des infrastructures, la possibilité d’arrêter, redémarrer les serveurs en fonction des heures de travail mais aussi la possibilité de réserver ces derniers.

 

Penser l’optimisation dans un mode multicloud

 

Une meilleure optimisation des coûts sera également rendue possible grâce à la transformation numérique des entreprises et à leur migration dans le cloud. Selon IDC, 47% des entreprises vont opérer leur cloud dans un mode multicloud en 2021, soit une proportion dix fois supérieure à 2018. « On évoque souvent l’agilité favorisée par le cloud, et celle-ci va de pair avec une optimisation des coûts et des workloads » témoigne Erwan Montaux. « Face à l’accélération de la digitalisation des entreprises, les DSI doivent pouvoir compter sur des technologies et des solutions qui puissent opérer dans n’importe quel cloud pour répondre à un maximum de workloads, réaliser des économies d’échelle et administrer leur système d’information de façon plus simple » renchérit-il.

Ré-imaginer l’espace de travail

 

Si l’architecture cloud est essentielle dans le contrôle des coûts, la gestion des espaces de travail numériques l’est tout autant. « Nous souhaitions faire le point sur nos outils, leur pertinence pour les collaborateurs ainsi que leurs coûts. La crise a accéléré ce processus et nous avons identifié nos besoins pour construire de réels cas d’usage et estimer les postes qui nécessitaient une unification des dépenses» rappelle Charles Ragot. Devenu un véritable réceptacle de la transformation des entreprises, l’espace de travail numérique nécessite d’être repensé pour répondre aux besoins des utilisateurs tout en favorisant l’engagement des collaborateurs. Un enjeu qui a mis les DSI et les directions face à leurs responsabilités. Pour Fabrice Mazars, « la crise a remis au centre du jeu le DSI car il a réussi à remettre les collaborateurs au travail en très peu de temps. Il a acquis une crédibilité en accompagnant la digitalisation des métiers ».

Avec la généralisation du télétravail, les équipements informatiques se sont toutefois retrouvés en dehors du réseau de l’entreprise et les DSI ont été confrontés à de réels enjeux de sécurité. « Selon une étude menée juste après le confinement, le nombre d’attaques déclarées a explosé de 180%. La façon dont on doit mettre en place la sécurité est à repenser totalement, les solutions de sécurité qu’on a développées et déployées depuis ces dernières années ne seront peut-être plus si appropriées pour les besoins de défense qu’on aura » indique Eric Marin. En favorisant la mise en place d’une approche ‘zero trust’ dans l’entreprise, les DSI seront en mesure de ne pas compromettre l’agilité de l’activité et de fournir un niveau de protection des applications, des données et des utilisateurs à tous les niveaux.

Alors qu’innovation et maîtrise budgétaire ont pu être traditionnellement opposées, il serait une erreur de brider l’innovation aujourd’hui. Comme la crise l’a montré, c’est parfois justement dans les moments difficiles que surgissent de nouvelles tendances ou que se positionnent de nouveaux acteurs. Et l’innovation peut au contraire permettre de faire des économies à plus long terme. Les DSI ont donc plus que jamais un rôle à jouer. « Pour les DSI, tout l’enjeu consiste à repenser différemment le chemin vers le ou les clouds. Les dernières années nous ont beaucoup appris et leur rôle est aujourd’hui de repenser ce chemin tout en dérisquant les coûts » conclut Eric Marin.

CONSULTER LE WEBINAR EN REPLAY

Related Articles

Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.