Essor des nouvelles technologies : quelles sont les 5 problématiques majeures auquel le secteur de la santé fait face ?

Posté le 12/05/2020 by VMware_France

Alors que le secteur de la santé connait une crise sans précédent, nombreux sont les individus, Etats, et autres associations qui ont tenté de freiner les dégâts en mettant en œuvre ici la solidarité, là des aides financières. L’épidémie du covid-19 a ainsi révélé la fragilité extrême d’un système de santé sous pression qui affronte une demande de soins à l’ampleur inégalée.

Tout d’abord, cela fait de nombreuses années que le secteur de la santé en France est confronté à des problèmes majeurs : entre Les disparités territoriales d’accès aux soins hospitaliers, les différences en fonction du sexe et du statut socio-économique des individus, le secteur de la santé est plus que jamais sous pression. Or, le développement de technologies novatrices pourrait aider, on l’a d’ailleurs vu ces dernières semaines. Grâce aux nouvelles technologies, le personnel hospitalier a été capable de savoir en temps réel où trouver des lits de soins intensifs ou du matériel médical. Avec l’avènement du Cloud Computing, il est devenu encore plus facile et rapide de partager des informations, définir des statistiques, ou prévoir des scénarios. En effet, les améliorations apportées aux réseaux permettent désormais de partager les dossiers cliniques et ainsi d’améliorer les résultats, les diagnostics et l’expérience des patients. Ces technologies numériques fondamentales ont permis de généraliser l’innovation et l’inspiration, et ont amélioré la vie des patients sans l’intervention du moindre scalpel.

Compte tenu du caractère hautement sensible des données, il est d’une importance capitale que la sécurité ne soit pas compromise. En effet, malgré la situation d’urgence que nous vivons, une recrudescence des cyberattaques est visible à travers le monde. La semaine dernière, ce sont les serveurs informatiques de l’Assistance publique/Hôpitaux de Paris qui ont été la cible d’une attaque malveillante. C’est en étant doublement vigilant et en partageant les règles de cyber hygiène de base que le secteur médical sera en mesure de ne plus craindre ce type d’attaque, car il y a encore tant à attendre des nouvelles technologies. Les technologies émergentes telles que l’IA et l’autoapprentissage vont constituer le plus important bouleversement de la médecine depuis que Fleming a découvert la pénicilline.

Cependant, même si la technologie est en mesure de relever des défis tels que la vitesse, l’accessibilité, la transparence et le traitement de gros volumes, elle soulève de nombreuses questions et pose cinq problématiques distinctes :

  • La disponibilité des données de santé et une meilleure maîtrise de leur utilisation a déjà permis d’accélérer la recherche médicale, d’intégrer des conclusions concrètes dans les processus de réglementation et d’accélérer le passage à une médecine axée sur les résultats. L’autoapprentissage et l’IA peuvent aider les médecins à évaluer cette multitude d’information, mais ces technologies nécessitent de s’appuyer sur des études. C’est un processus qui n’est possible que dans une mesure limitée en raison des exigences qui entourent la protection et l’utilisation de données.
  • Le vieillissement démographique va exercer une pression financière considérable sur les systèmes de santé ces prochaines années. Parallèlement, il existe toujours de nombreux besoins médicaux qui méritent encore le soutien de la recherche comme le cancer ou la maladie d’Alzheimer. Pour ce faire, des investissements continus et à grande échelle en recherche et développement sont absolument essentiels. L’industrie pharmaceutique a un rôle majeur à jouer dans le franchissement de ces obstacles et la manière dont elle mettra en œuvre une technologie pérenne et répondant aux objectifs, notamment en matière de services sociaux et du maintien à domicile des personnes âgées. À ces fins, la télémédecine, l’IoT et les dispositifs portables auront un rôle majeur à jouer.
  • Les patients joueront également un rôle fondamental pour déterminer l’avenir du secteur de la santé en Europe. Ils participeront notamment au développement des traitements, à la conception des services et à la gestion des conditions chroniques. Fort heureusement, les professionnels du secteur ne discutent plus des patients mais de consort avec eux, afin d’améliorer prise de décisions et de bonnes pratiques à travers l’ensemble du cycle de vie des traitements. Cette approche n’est pas seulement la bonne chose à faire, elle améliore également les processus de découverte, de développement et d’administration de nouveaux traitements et remèdes.
  • La puissance de la collaboration s’est avérée payante pour surmonter des obstacles scientifiques de taille. Cependant, l’incertitude demeure en ce qui concerne le partage d’informations, la recherche et l’accès aux spécialistes les plus compétents et les plus appropriés. L’une des menaces les plus inquiétantes dernièrement a été celle de l’approvisionnement en médicaments[1]. Ainsi, la collaboration entre les équipes médicales, les entreprises pharmaceutiques, les patients et les administrations constituera un indicateur critique de la santé sur le long terme.
  • La réglementation. L’un des problèmes majeurs engendrés par l’afflux massif de données et le partage d’informations doit nécessairement passer par un renforcement des réglementations. Avec la mondialisation des systèmes de santé, il va devenir de plus en plus complexe de rester conformes à toutes les règles en vigueur. En effet, l’ère des soins de santé numériques ouvre simultanément celle des pertes de confidentialité, car plus la quantité de données exploitées par la médecine pour nous assurer les meilleurs soins possibles augmente, plus le risque de perte de données personnelles s’accroît. C’est dans ce contexte que nous constaterons probablement que les innovations de la technologie blockchain, notamment en ce qui concerne les dossiers médicaux, vont devenir de plus en plus omniprésentes.

Malgré les défis à relever, il n’a sans doute jamais été aussi motivant de s’impliquer dans le secteur d’activité de la santé. Même si celui-ci est déjà en mesure de procurer d’excellents soin aujourd’hui, la maîtrise de la technologie et l’exploitation des technologies émergentes vont sans nul doute poser les bases de l’avenir du secteur de la santé.

[1] https://www.francetvinfo.fr/sante/medicament/l-article-a-lire-pour-comprendre-la-penurie-de-medicaments-qui-inquiete-patients-medecins-et-pharmaciens_3583417.html


Categorie: Actualités et temps forts

Mots-clés : , , , , , , , , , ,

Articles similaires

Posté le 14/12/2018 par VMware_France

De la médecine préventive à la médecine prédictive

Les avancées en matière d’intelligence artificielle promettent une médecine au plus près du patient. Historiquement, la médecine a connu plusieurs révolutions nées d’avancées thérapeutiques majeures. L’arrivée d’antibiotiques efficaces dans les années 50 en est une. Les épidémies de tuberculose ont ainsi disparu, entraînant la fin d’un pan entier de la politique de santé publique liée […]

Posté le 02/07/2019 par VMware_France

5G : test, implémentation, développement… Comment évolue le réseau de demain ?

  Alors que l’arrivée de la 5G est prévue dès l’année prochaine en France, les sites d’expérimentations se multiplient. Depuis mai dernier, la France compte désormais plus de 100 stations d’expérimentation permettant des essais sur la prochaine génération de téléphonie mobile. Et alors qu’il y a un an à peine, les annonces de nouveautés liées […]

Posté le 09/03/2020 par VMware_France

Les femmes et le numérique : nous sommes tous concernés !

Par Anthony Cirot, Directeur Général de VMware France

Commentaires

Pas encore de commentaire

Ajouter un commentaire

Your email address will not be published.

This site uses cookies to improve the user experience. By using this site you agree to the privacy policy