Applications en entreprise : les 6 règles des DSI à l’ère du télétravail généralisé

Posté le 29/05/2020 by VMware_France

Signé par Eric Marin, Directeur Technique de VMware France

Alors que la pandémie de Covid-19 bouleverse nos façons de travailler, le passage soudain au télétravail généralisé a poussé nombre de DSI à repenser leurs priorités et faire face à de nombreux casse-têtes. Parallèlement, l’expérience devient beaucoup plus virtuelle en cette période de confinement et dépend, plus que jamais des applications.

La multiplication des applications fait ainsi partie des priorités des DSI. La rapidité à laquelle toute entreprise, quel que soit son secteur ou sa cible, est capable de fournir des services et des applications modernes qui les distinguent de la concurrence et améliorent l’expérience client, est déterminante. Tâche compliquée quand on estime que le nombre d’applications créées entre 2018 et 2023 sera plus important qu’au cours des quatre précédentes décennies selon IDC[1]. Pour y faire face, les organisations cherchent à mettre en place des stratégies cloud qui peuvent soutenir les applications dont elles ont besoin pour transformer leurs capacités opérationnelles et répondre à leurs objectifs. La réponse est dans le multi-cloud. Le résultat est un mélange de plateformes publiques, privées, hybrides et sur site, comme le révèle l’une de nos études. 60% des entreprises sont activement engagées dans la migration vers le cloud public, et 45 % sont à plus de la moitié de leur objectif de migration. La majorité des organisations ont une préférence pour le cloud hybride, leur évitant ainsi de choisir entre le privé et le public.  Maintenir ce rythme implique de nouvelles façons de concevoir, gérer, faire fonctionner et sécuriser le parc applicatif. Ainsi 67% des entreprises ont déjà containerisé leurs applications pour renforcer la productivité des développeurs et la disponibilité des applications.

Cependant, tandis qu’elles accélèrent de plus en plus la modernisation de leurs applications, les entreprises doivent résoudre certaines problématiques en priorité avant d’atteindre ces objectifs de migrations. La sécurité en premier lieu, mais également la pénurie de personnel qualifié, les risques de production et la complexité liée au remaniement des applications. Nous avons identifié 6 mesures à mettre en place pour que les entreprises soient prêtes à créer, exécuter, gérer, connecter et protéger intrinsèquement chaque application, quel que soit le Cloud ou l’appareil :

1 – La sécurisation des applications

À l’heure où les données et les applications sont hébergées aussi bien en dehors des réseaux des entreprises que sur site, il est nécessaire d’adopter une approche basée sur une sécurité intrinsèque. Cette protection n’est possible que via logiciel car elle doit être universelle et couvrir les applications, le réseau et tout autre équipement accédant ou transportant des données.

2 – La gestion homogène des applications

Pour éviter d’avoir recours à des compétences spécifiques, les équipes informatiques doivent être en mesure de gérer leurs applications sur différents types de Clouds, qu’elles soient hébergées dans des data centers, sur des infrastructures publiques ou en périphérie de réseau. Ce processus doit être agile, efficace et automatisé afin que les applications et leurs environnements puissent fonctionner de façon cohérente. Pour ce faire, les entreprises ont donc besoin de visibilité, et doivent mettre en place les opérations, l’automatisation, la sécurité et la gouvernance nécessaires pour gérer et exploiter leurs systèmes et applications, même au sein d’environnements multi-Cloud.

3 – La migration des applications d’un Cloud à un autre

Il existe plusieurs façons de migrer des applications d’une plateforme de développement à une autre sans remaniements excessivement coûteux. Pour cela, il est possible de changer de plateforme, adopter une approche sur plusieurs niveaux (diviser l’application en hébergeant, par exemple, la partie front-end dans un Cloud public et en conservant les données en local), créer des applications Cloud-natives de A à Z ou encore déployer une version SaaS. Cependant, l’important est d’assurer la cohérence des opérations et infrastructures.

4 – L’utilisation d’un ensemble d’outils pour couvrir une multitude d’environnements

Outre une gestion cohérente, utiliser un ensemble d’outils sur une plateforme commune pour créer et gérer l’ensemble de leurs portefeuilles d’applications sur tous les environnements offre certains avantages aux entreprises. Elles peuvent ainsi éviter de spécialiser des équipes dans les offres d’un type de fournisseur ou dans un type de Cloud, réduire leur complexité, et bénéficier de toute la visibilité nécessaire sur une multitude d’environnements.

5 – Le promotion de la collaboration entre les développeurs et les équipes de production

Les développeurs doivent pouvoir accéder aux outils et environnements essentiels à leur travail. Quant aux équipes de production, elles sont à la recherche d’une solution simple. Le risque est que ces deux équipes ne puissent pas collaborer et que les développeurs se procurent leurs ressources à l’extérieur de la structure informatique de leur entreprise, ce qui pourrait engendrer de potentiels problèmes de sécurité. Il est désormais absolument impératif que les entreprises fournissent aux équipes de développement ce dont elles ont besoin, tout en s’assurant que les équipes de production puissent répondre à ces attentes efficacement, dans les limites admises par les règles de gouvernance et autres réglementations.

6 – La possibilité pour les développeurs de créer et de déployer des applications sur n’importe quel Cloud public

Aujourd’hui, plus question de passer six mois à créer et tester une application. Les utilisateurs veulent profiter rapidement des expériences, et la livraison des applications et services au cœur de ces interactions doit se faire au même rythme. Pour y parvenir, les développeurs ont besoin d’une plateforme centralisée leur permettant de créer des applications n’importe où et de les déployer sur n’importe quel environnement, pourvu qu’ils puissent atteindre leur objectif final. C’est la raison pour laquelle les conteneurs représentent l’avenir du développement d’applications. En effet, ces derniers augmentent le rendement des équipes de production et de développement, et accélèrent les déploiements afin de répondre aux besoins des métiers. Dans ce domaine, Kubernetes s’impose clairement comme la plateforme d’orchestration de référence, car elle permet d’exploiter un framework élastique pour les applications Cloud.

Qu’il s’agisse de la gestion, des opérations ou des infrastructures, la cohérence des actions est clé pour que les entreprises puissent utiliser les applications dont elles ont besoin sur les environnements répondant le mieux à leurs exigences. Face à l’explosion du volume d’applications, elles sont bien conscientes qu’elles doivent surmonter des problématiques majeures avant de pouvoir déployer des applications de nouvelle génération, proposer des expériences utilisateurs précieuses et améliorées, et en tirer profit. Le Cloud hybride leur offre la solution pour prendre en charge une multitude d’environnements, exploiter et gérer leurs applications et infrastructures de façon cohérente et unifiée.

[1] https://www.idc.com/getdoc.jsp?containerId=US44403818


Categorie: Actualités et temps forts

Mots-clés : , , , , , ,

Articles similaires

Posté le 04/12/2019 par VMware_France

Le cloud hybride pourra-t-il tenir toutes les promesses du cloud ?

Une analyse de Sylvain Cazard, Vice-Président Europe en charge des offres Logiciels, Data center, Réseaux et Sécurité chez VMware Je constate chaque jour auprès de nos clients que l’adoption du cloud par les entreprises s’accélère. Au-delà des arguments marketing, les entreprises en mesurent à présent les véritables bénéfices et sont désormais à même de définir leur […]

Posté le 27/04/2020 par VMware_France

Le déconfinement marquera-t-il la fin du télétravail ?

 Alors que la ministre du travail Muriel Pénicaud vient de dévoiler des recommandations autour de la reprise progressive du travail au sein des entreprises, de nombreux Français et entreprises continuent de se questionner sur les modalités. Et pour cause, les mesures relèvent presque du casse-tête puisque les entreprises devront prévoir une rotation de la présence […]

Posté le 04/11/2019 par VMware_France

Containers, machines virtuelles et micro VM unissent leurs forces 

Associés aux nouvelles applications les containers s’imposent dans les entreprises et l’orchestrateur de containers Kubernetes revêt un rôle de plus en plus stratégique. Pourquoi ce type de virtualisation est-il plébiscité et comment va-t-il cohabiter avec les machines virtuelles (VM) et les micro VM sans pour autant complexifier la tâche des équipes informatiques ? Autant de questions que j’ai posées à Alexandre Caussignac.  

Commentaires

Pas encore de commentaire

Ajouter un commentaire

Your email address will not be published.

This site uses cookies to improve the user experience. By using this site you agree to the privacy policy