La sécurité intrinsèque, meilleur rempart des infrastructures IT modernes contre les cyberattaques

Posté le 30/01/2020 by VMware_France

 

Les directions informatiques des entreprises ne cessent de s’inquiéter. A mesure que la presse se fait l’écho de cyberattaques de plus en plus complexes, les conséquences financières augmentent drastiquement elles aussi. Face aux tentatives d’intrusion qu’elles subissent régulièrement, les entreprises investissent davantage dans des produits de sécurité bien que cette pratique ne les rassure pas, in fine. Au travers de ce nouveau prisme, il est important pour les entreprises de repenser leur modèle de défense, et agir bien en amont.

 

Les entreprises doivent repenser leur modèle de protection

 

Une étude menée conjointement entre VMware et Forbes début 2019 montrait que seulement 21% des responsables interrogés étaient confiants dans la sécurité de leurs infrastructures IT. Cette information est d’autant plus inquiétante lorsqu’on sait que notre économie est devenue totalement dépendante des technologies numériques.

Auparavant, la sécurité était imaginée sur la base d’une forteresse imprenable, avec un périmètre délimité et protégé où l’on pouvait veiller en toute tranquillité sur les données. Cette méthode était sans doute efficace quand les datacenters concentraient tous les moyens informatiques, mais aujourd’hui l’informatique a changé. Les applications prolifèrent et sont omniprésentes dans notre économie : on peut s’y connecter depuis n’importe où au moyen de réseaux sans fil (dont la sécurité n’est pas toujours garantie). Les données passent d’un cloud à un autre et les milliards d’objets connectés sont autant de points de vulnérabilité potentiels. La surface d’attaque est ainsi considérablement élargie et la « forteresse » d’antan ressemble davantage à une passoire dont on chercherait vainement à boucher les trous.

 

La sécurité arrive au bout d’un cycle

 

Bien trop souvent, les entreprises continuent à empiler des solutions de sécurité sans pour autant en renforcer l’efficacité. Chez un même client, il est parfois fréquent de compter 10 à 20 fournisseurs différents de solutions de sécurité, comme si le nombre était un gage d’efficacité. Cependant, avec l’évolution des infrastructures IT et ainsi l’élargissement de leur surface d’attaque, elles ne sont guère plus suffisamment sécurisées. Selon la même étude, 80 % des dépenses sont consacrées à des moyens réactifs, alors qu’il faudrait les orienter sur des actions préventives. Avec 400.000 nouvelles menaces qui apparaissent chaque jour, la sécurité des infrastructures IT ne peut pas être assurée efficacement si elle n’est pas prise en compte dès la conception (on parle alors de « security by design » ou sécurité intrinsèque). C’est tout un état d’esprit à changer.

 

La sécurité doit être intrinsèque aux infrastructures IT

 

Se focaliser uniquement sur les menaces devient un défi impossible à relever. La sécurité moderne nécessite une approche préventive axée sur la protection des données et des applications. La seule manière de sécuriser plus efficacement les infrastructures moderne est de se doter d’une sécurité intégrée et intrinsèque. En effet, il est plus efficace et plus économique d’agir en amont que de passer son temps à colmater des brèches. Ainsi, pour maitriser, contenir et empêcher la propagation d’une attaque, il faut tout d’abord réduire la surface d’attaque par des mécanismes de micro-segmentation et distribuer la sécurité au plus près de la charge applicative.

Ensuite il s’agit de comprendre le comportement attendu d’une application pour alerter et déclencher une action en cas de déviation par rapport à ce comportement. Le réseau sur lequel transite toutes les informations liées aux applications est une des pièces maitresses pour mener à bien ces nouvelles approches de sécurité.

 

Le numérique nous oblige à revoir nos méthodes et nos habitudes. Ne subissons plus la sécurité ! Comme dans beaucoup de domaines, la solution ne passe pas forcément par l’augmentation des mêmes moyens et par plus de dépenses mais par l’emprunt d’une nouvelle stratégie, préventive.


Categorie: Actualités et temps forts

Mots-clés : , , , , , , ,

Articles similaires

Posté le 20/08/2019 par VMware_France

Polypore choisit la virtualisation hyperconvergée de ses trois data centers avec VMware

  Le groupe opère dans 25 sites, dont 21 usines dans le monde, emploie près de 1800 collaborateurs sur quatre continents. Parmi eux, 70 travaillent dans les services informatiques du groupe, veillant sur les datacenters, centres névralgiques de l’activité, qui garantissent la pérennité et l’efficacité de la production industrielle.

Posté le 22/01/2020 par VMware_France

Kubernetes, la pièce maîtresse pour construire une plate-forme de développement d’applications modernes

  De nos jours, les entreprises de tous secteurs dépendent désormais d’applications pouvant être développées et utilisées en interne de façon très rapide. Cette réactivité est même désormais essentielle pour leur permettre de s’adapter aux exigences du marché qui ne cessent d’évoluer. Pour ce faire, les entreprises ont besoin d’une infrastructure capable de gérer cette […]

Posté le 08/06/2020 par VMware_France

Quel impact du Covid-19 sur les priorités des DSI ?

Faire face à la crise et rebondir : tel est le mot d’ordre pour les DSI. Confrontés à une pandémie qui impacte directement leur travail et les contraint à recentrer leurs priorités stratégiques suite au passage soudain et massif au télétravail généralisé, les DSI ont dû réévaluer leurs investissements pour accompagner ce mouvement inédit. Plus […]

Commentaires

Pas encore de commentaire

Ajouter un commentaire

Your email address will not be published.

This site uses cookies to improve the user experience. By using this site you agree to the privacy policy