Le socle numérique : la clé de votre transformation digitale

Posté le 11/03/2019

Signé par Eric Marin, CTO France, VMware.

Les nouvelles technologies font partie de notre quotidien : véhicules autonomes, bâtiments intelligents, appareils mobiles, drones, paiements numériques… Pourtant, nous ne connaissons pas encore leur impact sur les entreprises.

Aujourd’hui plus que jamais, la technologie est un moteur essentiel pour votre activité. Elle a le potentiel d’accélérer le délai de mise sur le marché de nouveaux produits, de nouveaux services et de nouvelles expériences utilisateur. Comment pouvez-vous identifier et adopter les technologies adéquates sans interrompre l’activité ?

La réponse est la suivante : il vous faut mettre en place un socle numérique sécurisé et flexible, sous-jacent à tous vos projets de transformation. Une nouvelle infrastructure de base qui vous permette d’intégrer les technologies de demain, tout en exploitant au maximum celles dont vous disposez déjà aujourd’hui.

Un socle numérique – Qu’est-ce que c’est et pourquoi est-il nécessaire ?

 

Un socle numérique est la plate-forme logicielle fondamentale dont vous avez besoin pour atteindre vos objectifs grâce aux nouvelles technologies. Celui-ci peut vous aider à :

  • Créer une infrastructure Cloud virtualisée et alignée sur vos besoins applicatifs et commerciaux, actuels et futurs ;
  • Développer une cyber résilience via une approche software-defined de la gestion du réseau et de la sécurité ;
  • Rendre les collaborateurs autonomes pour une productivité optimale et une transformation positive des expériences clients.

 

En quoi un socle numérique peut être sous-jacent à votre transition vers le Cloud

 

Utiliser différentes technologies et fournisseurs de Cloud sans rien planifier peut souvent rendre les choses encore plus complexes et difficiles. Des tâches simples, telles que le déplacement d’applications natives de votre Data Center vers le Cloud public peuvent présenter de nombreux problèmes. Les coûts de développement d’applications indépendantes du Cloud peuvent augmenter de façon démesurée. Affecter plusieurs équipes aux différentes plates-formes de Cloud gaspille des ressources limitées, et n’offre que peu de résultats.

Un socle numérique efficace doit être en mesure de prendre en charge toutes les options de Cloud en toute indépendance. Il doit pouvoir tenir compte des besoins de toutes vos charges de travail, de celles qui peuvent être intégrées à une infrastructure « appartenant » à l’entreprise ou « louée », des compétences existantes des équipes et de la nécessité de gérer différents environnements.

Un socle numérique peut constituer une plate-forme de changement. Mais vous devez planifier votre transition

 

Un socle numérique représente le point initial de l’exploitation des nouvelles technologies de transformation digitale, et un faux départ peut s’avérer coûteux. Selon Gartner :

« Jusqu’à 2020, 45 % des organisations qui convertissent leurs infrastructures à l’IaaS Cloud sans optimisation seront sur provisionnées jusqu’à 55 % et connaîtront une augmentation budgétaire pouvant atteindre 70 % au cours des 18 premiers mois. » *

D’autre part, en effectuant les bons choix pour votre socle numérique, vous allez augmenter la satisfaction de vos clients, accélérer le délai de mise sur le marché, réaliser d’importantes économies, réduire considérablement la complexité, et renforcer la sécurité de vos applications.

Étudier les avantages du Cloud hybride

 

Les architectures de Cloud hybride peuvent constituer une base solide pour tout socle numérique futur. De nombreuses entreprises adoptent déjà des infrastructures hyperconvergées qui intègrent étroitement les ressources de calcul, de stockage et de virtualisation dans un seul système. Ce seul changement peut réduire considérablement les coûts et renforcer l’efficacité, et représente souvent la première étape de l’adoption complète d’un Cloud hybride.

Mettre le socle numérique au travail

 

C’est précisément ce que le Centre National de la Recherche Scientifique (CNRS) a fait. Le plus important organisme de recherche en France est également la principale agence de recherche sur les sciences fondamentales d’Europe. Grâce à VMware Cloud Foundation, le CNRS a pu mettre en œuvre un socle numérique solide et complet, à l’aide d’un Cloud privé qui a permis de réduire le délai requis pour les tâches de déploiement de plusieurs semaines à quelques minutes. Voir un socle numérique en action au CNRS

 

Pour en savoir plus,

Consultez notre dernier guide : Une entreprise numérique doit s’appuyer sur un socle numérique celui-ci met en évidence le rôle stratégique qu’un socle numérique peut jouer dans votre entreprise, et fournit un précieux modèle vous permettant de créer le vôtre

Assistez à notre webcast : Bâtissez votre Cloud Hybride avec VMware Cloud Foundation  29 avril @ 11h00 CEST. Inscrivez-vous dès aujourd’hui

 

 

*Gartner, Ten Moves to Lower Your AWS IaaS Costs – Refreshed 15 October 2018. Published 25 April 2017

 


Categorie: Innovation, Les Informations, travail

Mots-clés : , , , , , , ,

Articles similaires

Posté le 08/11/2018 par VMware_France

VMworld Europe 2018 avec Eric Marin

A l’occasion de VMworld Europe nous avons eu le plaisir de rencontrer Eric Marin, directeur technique de VMware France.   Pour en savoir plus sur VMworld Europe 2018, c’est ici et ici !

1 minute lecture
Posté le 27/05/2019 par VMware_France

Interview Blockchain avec Eric Marin – Directeur Technique chez VMware France

  Blockchain ou Bitcoin ? « Proof of concept » ou « Mise en production » ? Buzz ou Réalité ? Découvrez en vidéo le projet Concord de blockchain open source développé par VMware, avec Eric Marin, Directeur Technique chez VMware France.

1 minute lecture
Posté le 22/03/2019 par VMware_France

5 raisons pour lesquelles le Cloud peut aider les CIO à combler le fossé séparant innovation et exécution

Signé par Eric Marin, CTO France, VMware.

Face aux attentes grandissantes et à la concurrence toujours plus disruptive en matière de numérique, les entreprises ont désespérément besoin d’innover pour préserver leur activité et dynamiser leur potentiel de croissance à venir. Nombreuses sont celles qui ont eu du mal à s’adapter à l’évolution des demandes du marché : Xerox, Kodak, Nokia… Ces entreprises avaient  trouvé « la prochaine innovation majeure » mais elles ont pourtant échoué à se montrer à la hauteur de ces innovations et se sont faites distancer par d’autres. Comment peut on expliquer cet échec ?

1 minute lecture

Commentaires

Pas encore de commentaire

Ajouter un commentaire

Your email address will not be published.

*

This site uses cookies to improve the user experience. By using this site you agree to the privacy policy