Paris se rêve en capitale du numérique

Posté le 20/02/2018
DISCLAIMER: cet article a plus d'un an et peut ne pas être à jour avec les événements récents ou les informations nouvellement disponibles.

Chronique de Sylvain Cazard, Vice-Président VMware France

Face aux défis du 21 ème siècle le Grand Paris sort le grand jeu. Le projet s’inscrit dans la modernité en intégrant dès la conception les technologies numériques et en faisant appel à l’open innovation et à l’open data pour imaginer les usages du futur. Une belle leçon pour tous ceux qui s’engagent dans la voie de la transformation.

L’attractivité : tremplin pour une ville intelligente. Paris troisième place des villes du monde en matière d’attractivité et de développement économique, derrière San Francisco et New York. Dix places gagnées en un an !! Une belle performance que le cabinet AT Kearney explique par l’augmentation du nombre d’incubateurs pour les startups et par la croissance des investissements directs étrangers.  Le dynamisme est réel et le numérique y tient sa place. Sur le salon Viva Technologies 5000 startups rivalisaient de créativité et Paris se rêve déjà en capitale des développeurs. Des signes prometteurs pour l’économie de notre pays mais l’enjeu va bien au-delà de l’attractivité. La métropole du Grand Paris, qui regroupe Paris et 130 communes, est à l’image des grandes modifications du monde moderne. Aujourd’hui plus de 54% de la population mondiale vit en zone urbaine et devrait atteindre les 66% en 2050. La gestion des zones urbaines est devenue l’un des défis de développement les plus importants du 21 ème siècle. Offrir un lieu de vie agréable et optimisé à autant de citadins ne pourra se faire qu’en concevant des villes intelligentes.

Une ville intelligente, prospère et solidaire. Impossible de gérer efficacement des villes de plusieurs dizaines de millions d’habitants sans une transformation radicale. La pollution, les embouteillages, la saturation des transports inquiètent toutes les grandes villes. Le Grand Paris a choisi de penser la ville autrement. L’ambition ne se limite pas à résoudre des problèmes mais propose une vision de la ville de demain durable, inventive et solidaire. C’est une véritable source d’inspiration y compris pour les entreprises. Le projet prouve, études économétriques à l’appui, que l’économie et la solidarité peuvent converger. L’efficacité et la rentabilité peuvent s’accorder avec des usages adaptés au monde d’aujourd’hui et de demain. Pour réussir il faut disposer d’infrastructures qui amènent les usages à proximité de l’individu. Le Grand Paris Express (le métro du futur) avec ses 200 km de métro automatique et ses 68 nouvelles gares jouera ce rôle. Il ira plus loin encore en facilitant l’émergence de pôles d’activités et en rééquilibrant la vie économique et sociale entre les territoires et les quartiers.

Osons imaginer le futur avec le numérique. Le numérique ne doit plus être un projet à part, c’est un des messages que nous renvoie le Grand Paris. Il est intégré dès la conception dans le Grand Paris Express. La finalité du métro change et il devient une véritable plateforme numérique. Tout sera mis en œuvre pour que le voyageur ne considère plus son trajet comme une perte de temps. La Société du Grand Paris doit non seulement proposer une continuité de service de l’habitat jusqu’à la destination avec une connexion de qualité, mais imaginer aussi les nouveaux usages qui vont apparaitre dans les dizaines d’années à venir. Pour réussir cet exercice difficile le Grand Paris fait appel à l’Open Innovation et à l’open data. 170 acteurs du numérique sont impliqués, un espace d’expérimentation (La Fabrique du Metro) est mis en place et depuis 2014 la société du Gand Paris publie les données produites sur le site data.gouv.fr.

La ville intelligente est sur les rails. Dans le sillage du Grand Paris express se sont les infrastructures du numériques qui s’installent : câbles optiques, réseaux mobiles cellulaires, réseau très haut débit sans fil etc…. Une modernisation indispensable pour supporter la multitude de capteurs et d’objets connectés qui apporteront l’intelligence à une ville hyper connectée. Avec le développement de l’internet des objets (IoT) tout devient potentiellement intelligent et connecté : Le citadin, la voiture, le logement, les bâtiments… Tout se met en place pour gérer la ville plus efficacement (eau, électricité, transports…) et offrir de nouveaux services qui améliorent la qualité de vie. Ce sont autant d’opportunités diverses et variées pour les entreprises qui seront intégrer l’écosystèmes des villes intelligentes.

Le Grand Paris, avec les infrastructures modernes qu’il apporte avec lui, seront sans doute un atout supplémentaire à la candidature de Paris aux Jeux Olympiques et Paralympiques de 2024. Cela contribuera peut-être aussi à séduire les entreprises installées à Londres qui cherchent une ville hospitalière suite au Brexit. C’est en tout état de cause une belle démonstration que la France est capable de projets ambitieux et visionnaires.


Categorie: Business

Mots-clés : , , ,

Articles similaires

Posté le 13/10/2017 par VMware_France

Leçons sur le terrain : Meilleures pratiques en matière d’adoption du Cloud

Chronique de Chris Wolf, Vice President and CTO, Global Field & Industry En tant que directeur de la technologie au niveau global chez VMware, Chris Wolf passe une grande partie de son temps à conseiller les clients et les partenaires sur les meilleures pratiques en matière d’adoption du Cloud. L’activité avant les technologies « Pour commencer, les organisations doivent […]

3 minute lecture
Posté le 07/11/2018 par VMware_France

VMworld Europe 2018 avec Metanext

A l’occasion de VMworld Europe nous avons eu le plaisir de rencontrer Leonardo Coscia, consultant et Practice Manager VMware & Cloud (BU Cloud) chez Metanext.   Pour en savoir plus sur VMworld Europe 2018, c’est ici et ici !

1 minute lecture
Posté le 17/09/2018 par VMware_France

La CNCF soutient le projet Harbor lancé par VMware

Nous sommes fiers d’annoncer que la CNCF (Cloud Native Computing Foundation) vient d’accepter d’héberger le projet Harbor au niveau de maturité sandbox (consulter l’article publié par le CNCF ici). Cette annonce constitue une étape importante pour ce projet de registre de conteneur créé à l’origine en interne par VMware en Chine en 2014, et passé en mode open source […]

2 minute lecture

Les commentaires sont fermés

This site uses cookies to improve the user experience. By using this site you agree to the privacy policy